HÉBERGEMENT DE FAMILLES EN DIFFICULTÉ

SATORI MOANA
L'autisme au Burkina Faso

Aujourd’hui, l’autisme continue d’être considéré comme une fatalité au Burkina Faso. C’est un phénomène qui peine à être accepté comme un état et non une maladie ou encore un sort ! De plus, le manque de compétences et d’offres de prises en charge efficaces accroissent le fait que les enfants vivant avec les TSA (Troubles du Spectre de l’Autisme) au Burkina sont marginalisés au point et d’ôter tout espoir aux parents.


Créée en 2018 par Carine Houehou Dayamba, maman d’un jeune garçon autiste et entrepreneure, Satori Moana est une association qui œuvre pour l’amélioration de la prise en charge et l’inclusion des personnes présentant un Trouble du Spectre de l’Autisme (TSA) au Burkina Faso.


Son projet a pour objet de :

  • sensibiliser un large public sur les TSA

  • d’aider les parents à mieux prendre en charge leurs enfants atteints de TSA

  • de former les professionnels de l’éducation et de l’enseignement à l’encadrement et la prise en compte des personnes avec TSA

Aujourd’hui, l’association a pour défi de se faire connaître auprès de ces trois publics. Cela passe notamment par les activités suivantes :

  • Sensibiliser les écoles à travers un parcours destiné aux enseignants, aux parents et enfin aux élèves ;

  • Faire des émissions de télévision et radio pour sensibiliser le maximum de personnes à l’acceptation de ces enfants différents

  • Mener une campagne de communication (spots radio, vidéo courtes de 1 minute sur les réseaux sociaux) pour faire connaitre les solutions qui existent et démystifier les TSA

  • Organiser des causeries sur le thème de l’autisme un partage d’expériences

  • Préparer la journée internationale de l’autisme pour le 2 avril afin d’entamer une démarche de plaidoyer au niveau national

satori moana logo avec texte.png